eel
Culte Dimanche à 10h30 / Accueil en semaine: 12h-14h Se connecter Menu

Qui sont les Églises Évangéliques Libres ?

V.MIEVILLE
17.05.2021
Qui sont les Églises Évangéliques Libres ?
Vous avez dit “Églises évangéliques libres” ? On comprend bien qu’une Église est un rassemblement de chrétiens et les évangéliques sont une famille du Protestantisme. Mais pourquoi “libres” ? Libres de quoi ? Libres de croire ce que nous voulons, de faire ce que bon nous semble ? 
 

RACINES HISTORIQUES

En réalité, à sa création, en 1849, notre Union d’Églises s’appelait simplement l’Union des Églises Évangéliques.

Le terme “libre” est apparu plus tard, en 1883.

A l’époque, le qualificatif se rapportait à un des principes fondateurs de notre Union d’Églises, à savoir la séparation d’avec l’Etat.

En effet, toute la France était alors sous le régime concordataire, avec des cultes officiels dont les ministres étaient payés par l’État.
 
Les Églises évangéliques libres ont voulu, dès l’origine, se constituer de façon indépendante de l’État.

C’était aussi la seule façon de pouvoir être véritablement des Églises de professants, c’est-à-dire des Églises desquelles sont membres ceux qui en font la demande, sur la base d’une profession personnelle de la foi.

On ne naît pas membre d’une Église évangélique libre, on le devient… librement.
 

FIDÉLITÉ, LIBERTÉ, CHARITÉ

Mais depuis 1905, en France, avec la loi de séparation des Églises et de l’Etat, toutes les Églises sont “libres” de ce point de vue.

Le terme est toutefois resté dans notre nom… sans doute principalement pour des raisons historiques : il dit quelque chose de nos origines et de notre histoire.

Et puis c’est aussi un qualificatif que nous apprécions, et que nous retrouvons dans la formule, qui n’est pas de nous mais que nous aimons nous approprier : 

• dans les choses essentielles : fidélité
• dans les choses secondaires : liberté
• en toutes choses : charité


LE COEUR DE NOTRE FOI, LA BIBLE

En prônant la liberté dans les choses secondaires, nous soulignons l’importance d’une hiérarchisation de la vérité.

Tout n’est pas à mettre au même niveau en matière de foi et de vie chrétienne : il y a des choses essentielles et d’autres qui sont secondaires.

Les choses que nous estimons essentielles sont résumées dans notre confession de foi, qui s’appuie sur la Bible, et nous voulons y être fidèle.

Elle exprime ce que tous les membres des Églises évangéliques libres en France partagent quant à ce qu’ils croient.
C’est le cœur de notre foi.

Nous demandons à tous les membres de nos Églises d’être en accord avec cette confession de foi.
 

VIVRE SA FOI DANS LA LIBERTÉ

Mais affirmer la liberté dans les choses secondaires, c’est aussi refuser le formatage des vies et des idées.

Nous ne voulons pas que tous les membres de nos Églises pensent et vivent la même chose, qu’ils soient coulés dans le même moule.

Être une Église évangélique libre, c’est accepter le débat, la diversité et même les divergences sur certains points.

Tout cela n’empêche nullement d’être unis mais au contraire cela affermit cette unité en la faisant reposer sur le roc solide de ce qui est essentiel et non sur le sable instable des choses secondaires. 


ET L'AMOUR POUR DIEU, POUR L'AUTRE...

Nous estimons enfin que c’est l’amour (la “charité” dans notre formule) qui permet l’unité dans la fidélité et la liberté, qui permet l'harmonie entre les deux.

Évidemment, c’est toujours un défi, parce que nous savons que nos Églises sont formées d’hommes et de femmes avec leurs limites, leurs fragilités et leurs défauts…

Mais ce qui nous unit, c’est notre foi commune, notre amour pour Dieu, qui doit conduire à l’amour pour le prochain.


EN RECHERCHE D'ÉQUILIBRE

En réalité, et cette triple formule en témoigne, ce que nous aimons rechercher dans nos Églises évangéliques libres, c’est l’équilibre.

C’est, nous le croyons, la seule façon d’avancer ensemble. Car une position d’équilibre doit toujours être ajustée, elle est en mouvement…

Être équilibré, c’est aussi être libre des conservatismes.
 
Nous recherchons cet équilibre avec humilité.

Nous sommes convaincus que nous ne sommes pas les seuls chrétiens : au-delà de nos Églises, Dieu nous donne des frères et des sœurs que nous voulons connaître et reconnaître, et avec qui nous voulons collaborer.

A ce titre, notre Union d’Églises est membre, dès leur origine, de la Fédération Protestante de France et du Conseil National des Evangéliques de France.
 
Nous cultivons l’ouverture, parce que nous ne voulons pas vivre en vase clos, nous voulons être à l'écoute de notre monde et accueillir tous ceux qui cherchent Dieu, et vivre simplement la bonne nouvelle de Jésus-Christ auprès de nos contemporains.
 

PRÊTS À VOUS ACCUEILLIR !

Fidélité, liberté, charité, humilité, ouverture… Nous avons ces valeurs à cœur parce que nous croyons qu’elles découlent de l’amour de Dieu pour le monde.

Nous voulons les vivre et les partager avec celles et ceux qui le veulent bien.
 
Mais si vous voulez vraiment nous connaître, venez nous rencontrer ! Nous serons heureux de vous accueillir. Chez nous, l’entrée est… libre !
 

Vincent Miéville 
Président de l’Union des Églises Évangéliques Libres de France
Qui sont les Églises Évangéliques Libres ?